Comédiens IA Emploi

Pourquoi les Comédiens de Doublage Craignent l’IA pour Leur Emploi ?

Les comédiens de doublage sont en alerte. Avec l’essor des outils d’intelligence artificielle comme HeyGen, Eleven Dubs ou Deepdub, leur métier est menacé. Ces technologies permettent de cloner des voix et de traduire des vidéos en plusieurs langues, tout en adaptant les mouvements de lèvres. Cela met en péril des milliers d’emplois dans le secteur.

Menace sur les emplois

En France, environ 12 500 emplois sont potentiellement menacés. Cela inclut les comédiens, traducteurs et techniciens. L’association professionnelle Les Voix et le Syndicat français des artistes-interprètes CGT ont tiré la sonnette d’alarme. Ils s’appuient sur une étude du groupe de protection sociale Audiens.

Selon ces organismes, l’« automatisation » et la « délocalisation » du doublage pourraient entraîner une perte d’activité rapide et massive. Cette industrie pèse près de 700 millions d’euros de chiffre d’affaires. Ils militent pour une régulation de l’IA.

Mobilisation des comédiens

Les comédiens de doublage ne restent pas les bras croisés. Jean-Pierre Michaël, voix française de Brad Pitt et Keanu Reeves, s’alarme : « Ça va être une catastrophe (…) il faut que tout le monde se réveille ». Une vidéo réunissant 40 personnalités du secteur sera bientôt diffusée sur les réseaux sociaux pour alerter le grand public et la ministre de la Culture.

La pétition « Touche pas à ma VF » a déjà recueilli près de 30 000 signatures depuis janvier. Les craintes sont nombreuses, allant du pillage de données personnelles à la suppression pure et simple des emplois humains.

Impact à Hollywood

La grève historique à Hollywood l’année dernière a mis en lumière ces préoccupations. Malheureusement, les acteurs ont dû faire des concessions importantes dans leur accord avec les studios. Ils ont notamment abandonné la faculté de donner leur consentement pour être doublé en IA dans une version étrangère.

Philippe Peythieu, interprète d’Homer dans « Les Simpson », s’inquiète : « Si, demain, les voix de Matt Damon ou Julia Roberts sont exploitées dans le doublage de tous les pays en n’importe quel dialecte, nous, on n’a plus de raison d’être ».

Solutions proposées

Pour préserver l’exception culturelle française, diverses solutions sont proposées. Cela inclut le conditionnement des aides publiques, des quotas d’humains à l’image et au son à respecter pour obtenir des visas d’exploitation. Patrick Kuban, co-fondateur des Voix, souligne l’importance de ces mesures.

Utilité de l’IA

Malgré les menaces, il n’est pas question de rejeter l’IA en bloc. Jean-Pierre Michaël estime que l’IA va apporter énormément de choses. Adeline Chetail, qui a doublé le jeu vidéo tiré d’Harry Potter « Hogwarts Legacy », constate que l’IA est « hyper utile » pour certaines tâches, comme la synchronisation des voix sur la bouche des personnages.

Cependant, elle n’imagine pas un scénario aussi fort que celui de « The Last of Us » doublé en IA, même dans le futur. Richard Darbois, voix de Harrison Ford et Buzz L’Eclair, ne croit pas non plus à la capacité de l’IA à retranscrire les sentiments et à bien jouer.

Notoriété des comédiens

Le secteur peut compter sur la notoriété renouvelée de ses comédiens, vedettes des réseaux sociaux et des conventions de fans. Jean-Pierre Michaël confirme : « Beaucoup de gens qui nous entendent depuis l’enfance sont extrêmement bouleversés quand ils nous rencontrent (…) On fait partie de leur vie d’une certaine façon ».

En conclusion, les comédiens de doublage se mobilisent pour sauver leur emploi face à l’essor de l’IA. Ils proposent des solutions pour préserver leur métier tout en reconnaissant l’utilité de l’IA pour certaines tâches. La bataille est loin d’être terminée.

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut