Concours Beauté IA

Miss IA : le premier concours de beauté pour femmes virtuelles

Les concours de beauté ont toujours été un terrain d’expérimentation pour les créateurs de contenu, mais voici une nouvelle tendance qui prendra de court : le concours Miss IA.

Un nouveau concours pour récompenser des femmes virtuelles

Alors que les comptes d’influenceuses virtuelles se développent à grande vitesse sur les réseaux sociaux, un concours de beauté « Miss IA » va prochainement être organisé pour récompenser ces intelligences artificielles.

Un concours sans précédent

Ce nouveau concours, qui se tiendra le 10 mai prochain, doit permettre de départager les femmes créées par l’intelligence artificielle, qui peuvent être mannequins, influenceuses, ou encore présentatrices télé.

Imaginé par la société Fanvue, qui propose du contenu explicite sur le modèle d’Onlyfans, il sera organisé en partenariat avec les World AI Creator Awards, rapporte le « HuffPost ». La gagnante recevra en récompense la modique somme de 5 000 dollars, mais aussi 8 000 dollars de sponsoring.

Le jury

Le jury qui départagera les concurrentes sera composé de deux modèles virtuels, Emily Pellegrini et Aitana Lopez. Deux humains les accompagneront pour prendre leur décision : l’historienne des concours de beauté Sally-Ann Fawcett et l’entrepreneur Andrew Bloch.

Un recul monumental

Sans grande surprise, l’annonce du concours a suscité de nombreuses inquiétudes et critiques portant sur les critères du jury. Ces derniers doivent prendre en considération la taille de l’audience que ces intelligences artificielles ont su mobiliser et la technique utilisée par leur créateur.

  • Les juges s’attarderont aussi sur l’apparence de ces femmes virtuelles.
  • Ils seront attentifs à « certains des aspects classiques de l’apparat, notamment leur beauté, leur prestance et leurs réponses uniques à une série de questions », précise notamment le site du concours.

Les critiques se font entendre

Pour l’éditorialiste Arwa Mahdawi, qui s’est exprimée dans « The Guardian », il s’agit d’un « un recul monumental ». « Les modèles d’IA ne bouleversent pas les normes de beauté traditionnelles, ils les exagèrent. Ils prennent chaque norme de beauté toxique liée au genre et les regroupent dans un package complètement irréaliste », écrit-elle.

En réponse aux inquiétudes montantes, l’une des juges, Sally-Ann Fawcett, a assuré que les créateurs « ont la possibilité de changer la perception qu’a le public des femmes dotées d’IA ». « J’espère jouer un rôle à cet égard en sélectionnant une gagnante qui représente le monde moderne », a-t-elle encore ajouté dans un article du magazine américain « Forbes ».

Les implications de ce concours sont nombreuses et méritent d’être étudiées. En attendant, nous allons suivre avec intérêt l’évolution de cette nouvelle tendance dans le monde des concours de beauté.

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut